6 règles à suivre pour se soigner grâce à son alimentation

Connaissez-vous toutes les astuces pour vous soigner grâce à votre alimentation ?
Quand on aime... on partage !

Comment se soigner grâce à son alimentation ?

Notre alimentation peut être un outil puissant préserver notre santé et même se soigner. En effet, certains aliments contiennent des nutriments, des vitamines et des minéraux qui peuvent avoir des propriétés bénéfiques pour notre corps.

Les antioxydants présents dans les fruits et légumes, par exemple, peuvent aider à protéger notre organisme contre les radicaux libres responsables du vieillissement prématuré et de certaines maladies chroniques.

Les acides gras oméga-3 contenus dans les poissons gras peuvent aider à réduire l’inflammation et à améliorer la santé cardiovasculaire.

Les probiotiques présents dans les aliments fermentés peuvent aider à maintenir une flore intestinale saine et à renforcer notre système immunitaire.

En choisissant les bons aliments et en adoptant une alimentation saine et équilibrée, nous pouvons améliorer notre santé et contribuer à prévenir certaines maladies.

Privilégiez la consommation locale et de saison

La production locale

Les fruits et légumes locaux sont absolument délicieux! Ils ont l’avantage d’être cueillis à pleine maturité et ne doivent pas parcourir des kilomètres et des kilomètres avant de se retrouver dans votre assiette. Cela signifie que leur teneur en nutriments est à son maximum et que vous bénéficiez de tous les avantages pour votre santé. Il est important de savoir que les vitamines, minéraux et autres nutriments sont extrêmement sensibles à la lumière et à l’air. Par exemple, les petits pois peuvent perdre jusqu’à la moitié de leur teneur en vitamine C un à deux jours après leur récolte.

Toutefois, il convient de noter qu’il est important de vérifier au préalable que la zone où le producteur se trouve ne fait pas un usage excessif de produits phytosanitaires (pesticides). Vous pouvez facilement effectuer cette vérification en utilisant une carte interactive disponible sur le site de Solagro. Elle vous permet de rechercher par commune et de vous assurer que vous achetez des produits sains et respectueux de l’environnement.

La production de saison

Pour être au top de votre forme, il est essentiel de consommer des fruits et légumes de saison. Il y a plusieurs raisons à cela :

  • Les cultures sous serre chauffée ne sont pas aussi nutritives que les cultures en plein air, baignées par les rayons du soleil.
  • Les fruits et légumes mûris naturellement au soleil sont tellement plus savoureux !
  • Les propriétés nutritionnelles des fruits et légumes de saison répondent à nos besoins du moment. En hiver, par exemple, notre corps a besoin de vitamine C (que l’on trouve dans les agrumes) et de minéraux (comme le poireau, le chou et l’épinard). En été, avec la chaleur, c’est plutôt une hydratation supplémentaire dont nous avons besoin (comme avec la pastèque, la tomate et la courgette).

En bref, manger des fruits et légumes de saison est une façon délicieuse et saine de prendre soin de vous !

Voici une liste de fruits et légumes selon les mois de l’année :

Quelques alternatives

Il n’est pas toujours facile de trouver des produits locaux et de saison, surtout lorsque l’on souhaite manger des produits qui ne poussent pas naturellement sous notre climat. Heureusement, le surgelé est une excellente alternative au frais. Les légumes surgelés sont conditionnés rapidement après leur récolte, ce qui permet de préserver leurs nutriments. Et en plus, vous pouvez les conserver pendant des mois sans problème !

Dans certains cas, les conserves peuvent également être intéressantes. Par exemple, les produits à base de tomate comme les coulis ou les concentrés ont un niveau de lycopène (un antioxydant intéressant pour la santé) plus élevé que les tomates crues. Cependant, il est important de faire attention à la provenance de ces produits, car de nombreux produits proviennent de Chine et ne sont pas recommandés.

En somme, si vous ne pouvez pas trouver de produits locaux et de saison, ne désespérez pas ! Les surgelés et les conserves peuvent être une excellente option pour vous aider à manger des légumes et des fruits sains tout au long de l’année.

Achetez bio judicieusement

Pour prendre soin de notre santé, il est recommandé de privilégier les fruits et légumes issus de l’agriculture biologique. En effet, cette pratique permet de limiter l’absorption de résidus de pesticides, qui peuvent être nocifs pour notre organisme. Il est important de souligner que l’agriculture biologique ne signifie pas une absence totale d’utilisation de produits phytosanitaires. Elle interdit ceux de synthèse (non naturels) qui sont à éviter absolument.

L’avantage de choisir des fruits et légumes biologiques est que vous pouvez les consommer avec leur peau après un rinçage, car c’est souvent là où se concentrent une grande partie des nutriments, comme les fibres, les antioxydants et la vitamine C. Par exemple, la peau de la pomme contient beaucoup de vitamine C, de pectine et de quercétine anticancer. Cependant, il est important de noter que les fruits et légumes conventionnels peuvent contenir une quantité significative de pesticides, y compris ceux que nous consommons le plus souvent, comme la pomme.

Il semblerait également que les fruits et légumes biologiques soient plus riches en polyphénols, qui sont des antioxydants naturels que les plantes produisent pour se protéger contre les agressions extérieures telles que les parasites. Certaines analyses en laboratoire que nous avons effectuée le confirment. En y réfléchissant, cela paraît assez logique.

Utiliser des pesticides c’est ne pas inciter le végétal à en produire. Un peu comme nous avec les lunettes. Lorsque l’on a une vue en baisse, plutôt que d’essayer de redresser le tir grâce à notre alimentation ou par la pratique d’exercices de stimulation, nous optons pour la voie la plus simple…les lunettes. De ce fait, nos yeux sont assistés et ont besoin de faire moins d’efforts. Comme un muscle privé d’activité physique, ils s’adaptent et deviennent moins performants. Notre vue baisse davantage, nous prenons une correction plus forte…et rebelote.

Il est vrai que les fruits et légumes biologiques peuvent être plus coûteux, mais vous pouvez faire des choix éclairés en achetant les produits bio les plus « à risques ». Il est important de souligner que le prix plus élevé des produits biologiques est principalement dû aux marges des distributeurs plutôt qu’à la production elle-même.

En somme, en choisissant des fruits et légumes biologiques, nous prenons soin de notre santé tout en encourageant une agriculture plus respectueuse de l’environnement et de notre santé.

Voici un tableau qui pourrait vous aider à y voir plus clair :

Pratiquez la synergie nutritionnelle

Caroténoïdes et matières grasses

Manger des carottes est excellent pour la santé. Mais si vous voulez en tirer le maximum, ajoutez une cuillère d’huile d’olive (extra vierge) c’est encore mieux ! Cette petite astuce permet de favoriser la biodisponibilité des nutriments contenus dans les carottes, ce qui signifie que votre corps les assimilera plus facilement.

De façon générale, vous pouvez combiner des caroténoïdes avec des matières grasses, comme une noisette de beurre ou une cuillerée d’huile d’olive dans une soupe de potiron ou une sauce tomate. Vous pouvez aussi accompagner les figues avec des noix ou du fromage pour en tirer le meilleur parti.

Fer et vitamine C

De même, combiner du fer avec de la vitamine C est une excellente idée. Ajoutez simplement un peu de jus de citron à une salade de lentilles ou un avocat pour augmenter significativement l’absorption de fer. Vous pouvez également ajouter du persil frais haché à votre viande rouge ou accompagner votre plat avec du brocoli cuit à la vapeur.

Vitamine D et calcium ou encore vitamine E et sélénium

Pour une autre combinaison gagnante, essayez de manger du saumon avec des amandes effilées, la vitamine D présente dans le poisson facilitera l’absorption du calcium contenu dans les amandes. Et si vous préférez les sardines, c’est encore mieux car elles sont moins susceptibles de contenir des polluants. Enfin, si vous cherchez une façon délicieuse de combiner sélénium et vitamine E, essayez des noix de Saint-Jacques avec un filet d’huile de noisette, vos papilles gustatives vous remercieront !

Curcumine et pipérine ou bromélaïne

Avez-vous déjà entendu parler des bienfaits de la curcumine pour la santé ? Cette épice est connue pour ses propriétés anti-inflammatoires et anticancéreuses, mais saviez-vous qu’il est possible d’optimiser son absorption par notre organisme ? En effet, en la combinant avec du poivre ou des matières grasses comme de l’huile végétale ou du poisson gras, vous pourrez maximiser ses effets positifs sur votre santé. Et pour ajouter une touche d’exotisme, vous pouvez également la combiner avec de l’ananas.

Protéines animales et fer

Saviez-vous également que l’association de protéines animales et de fer peut améliorer l’absorption de ce dernier par votre corps ? Par exemple, vous pouvez associer du foie de veau avec des épinards afin de maximiser l’apport en fer de votre repas.

Variez les antioxydants

Enfin, vous pouvez également combiner différents antioxydants pour en maximiser les bienfaits ? Par exemple, en associant des tomates à du brocoli ou des framboises à des pommes, vous pourrez bénéficier d’une combinaison de nutriments qui renforceront les effets bénéfiques de ces aliments sur votre santé. Alors, n’hésitez plus à jouer avec les associations d’aliments pour un maximum de plaisir et de bienfaits pour votre corps !

Pourquoi pas s’essayer aux aliments fermentés

Les aliments fermentés sont des aliments qui ont subi un processus de fermentation naturel, créant ainsi une forme de conservation qui est utilisée depuis des milliers d’années. Ce processus implique la croissance de bactéries, de levures ou de moisissures dans les aliments, transformant ainsi les sucres et les glucides en acides, gaz ou alcools. Bien que ce processus puisse sembler étrange, les aliments fermentés offrent une multitude de bienfaits pour la santé.

Cette fermentation permet de développer des probiotiques, qui sont des bactéries bénéfiques pour le système digestif et le système immunitaire. Ces probiotiques aident à maintenir un équilibre sain de bactéries dans l’intestin, ce qui peut améliorer la digestion et réduire l’inflammation. Ils peuvent également aider à augmenter la production de globules blancs, qui sont essentiels pour lutter contre les infections et les maladies.

Les aliments fermentés contiennent aussi des prébiotiques, qui sont des fibres alimentaires qui nourrissent les probiotiques dans l’intestin, aidant ainsi à renforcer la flore intestinale et à stimuler le système immunitaire.

Mais leurs bienfaits ne s’arrêtent pas là. Les aliments fermentés sont également riches en vitamines et en minéraux. Par exemple, la fermentation du chou dans la préparation de la choucroute augmente considérablement la teneur en vitamine C et en antioxydants. De même, le kéfir, une boisson lactée fermentée, est riche en calcium, en protéines et en vitamines B12 qui est essentielle pour la formation de globules rouges et le fonctionnement du système nerveux.

Certaines études ont mis en lumière le lien entre une consommation d’aliments fermentés et une réduction des symptômes de divers troubles, tels que les allergies, l’asthme et l’eczéma et favoriserait la santé mentale, réduirait le risque de maladies cardiaques et régulerait le taux de sucre dans le sang.

Il existe une grande variété d’aliments fermentés, chacun ayant ses propres avantages pour la santé et sa propre saveur. Les légumes fermentés, tels que la choucroute, les cornichons et les carottes, constituent un excellent ajout à tout repas. Les produits laitiers fermentés, comme le yogourt, le kéfir et le fromage, sont également très populaires et offrent de nombreux avantages pour la santé.

Il est important de noter que tous les aliments fermentés ne sont pas égaux. Les aliments fermentés achetés en magasin peuvent contenir des additifs et des conservateurs, ainsi que des quantités élevées de sel ou de sucre. Pour obtenir tous les avantages pour la santé, il est préférable de faire vos propres aliments fermentés (en suivant des recettes de confiance), en utilisant des ingrédients frais et naturels.

En conclusion, les aliments fermentés sont un excellent moyen d’améliorer votre santé digestive, immunitaire et globale. Ils sont riches en probiotiques, vitamines et minéraux, et peuvent aider à réduire les symptômes de divers troubles. Avec une grande variété d’options disponibles, il est facile d’ajouter des aliments fermentés délicieux et bénéfiques à votre alimentation. Alors, n’hésitez pas à essayer différentes recettes et à découvrir les nombreux avantages que ces aliments ont à offrir.

Attention au mode de cuisson

Certains nutriments contenus dans les aliments, comme les vitamines ou les minéraux, sont particulièrement fragiles. La lumière, l’air et surtout la chaleur peuvent considérablement réduire leur quantité.

Lorsque votre estomac vous le permet (et lorsque cela est progressivement mis en place), il peut être intéressant de consommer certains légumes crus. Mais cela n’est évidemment pas une obligation pour profiter de leurs bienfaits. Certains modes de cuisson sont beaucoup plus doux que d’autres.

La cuisson à la vapeur est un très bon moyen de préserver les nutriments des aliments. Elle est à privilégier par rapport à la cuisson à l’eau car celle-ci peut favoriser la fuite des minéraux.

Dans certains cas, la cuisson peut aussi amplifier la biodisponibilité des nutriments. C’est le cas des épinards, qui une fois cuits, permettent à notre organisme d’extraire une plus grande proportion d’antioxydants.

De même pour les tomates et l’assimilation des lycopènes (voir plus haut).

De manière générale, il est recommandé d’éviter les cuissons trop fortes.

À la venue des beaux jours, il peut être tentant de ressortir le barbecue le week-end mais sachez que ce mode de cuisson est néfaste pour la santé. En effet, elle entraine la formation de polluants cancérogènes appelés hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP pour les intimes) qui sont les mêmes que l’on retrouve dans la fumée des pots d’échappement ou dans la fumée des cigarettes.

D’ailleurs, savez vous qu’un steak cuit au charbon de bois pourrait contenir la même dose de HAP que 600 cigarettes !?

Quant à la cuisson à la poêle, celle-ci est une bonne option à condition d’éviter les hautes températures pour éviter que la fumée se forme.

En effet, certaines huiles peuvent être chauffées et d’autres non. Cela dépend de leur composition en acides gras (oméga-3 et oméga-6) qui sont particulièrement fragiles.

Voici quelques exemples de température à ne pas dépasser selon l’huile pour éviter le point de fumée :

  • Huile de tournesol non raffinée : 107°C
  • Huile de tournesol raffinée : 227°C
  • Huile d’olive non raffinée extra vierge : 160°C
  • Huile d’olive non raffinée vierge : 216°C
  • Huile de colza non raffinée : 107°C
  • Huile de colza raffinée : 204°C
  • Huile d’avocat : 250°C

De manière générale, l’huile raffinée tiendra mieux la chaleur mais aura nutritionnellement parlant moins d’intérêt pour la santé.

Pour avoir une idée des températures en cas de cuisson à la poêle, notez que 50°C correspond à une cuisson à feu très doux et 150°C à une cuisson à feu moyen/fort.

Et enfin, nous vous conseillons de limiter la cuisson façon rôtie ou caramélisée car celle-ci favorise la glycation.

La glycation est un processus chimique qui se produit dans notre organisme lorsque des molécules de sucre (glucose) se lient à des protéines, formant des structures altérées et nocives appelées produits finaux de glycation avancée (AGE). Cette réaction se produit naturellement dans notre corps, mais elle peut être accélérée par une consommation excessive de sucre ou une cuisson à haute température des aliments riches en glucides, comme les viandes, les pains et les pâtisseries.

Les AGE peuvent s’accumuler dans notre corps et endommager les protéines et les tissus, ce qui peut conduire à une inflammation chronique, une dysfonction cellulaire, une perte de flexibilité des tissus et un risque accru de maladies chroniques telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires, les maladies neurodégénératives et certains types de cancer. Pour prévenir ou limiter les effets de la glycation, il est recommandé de limiter sa consommation de sucre et de privilégier des modes de cuisson doux et modérés.

Mangez équilibré

Il est important de se rappeler que manger régulièrement une grande variété de fruits et légumes est lié à une réduction du risque de contracter certaines maladies chroniques, telles que le cancer ou les maladies cardiovasculaires.

Nous avons souligné les avantages des antioxydants dans cet article, mais leur action ne peut pas à elle seule expliquer tous les bienfaits d’une alimentation riche en fruits et légumes pour la santé. Des études cliniques ont démontré que pris individuellement, les antioxydants ne peuvent pas fournir un effet préventif clair. Toutefois, combinés, c’est une autre histoire. C’est seulement grâce à une consommation variée de fruits et légumes que vous pourrez profiter de tous les bienfaits qu’ils ont à offrir.

En plus de leurs propriétés antioxydantes, les fruits et légumes fournissent également une grande variété de nutriments, de fibres et de phytonutriments, qui contribuent à nous maintenir en bonne santé. Alors n’hésitez pas à vous régaler avec des salades croquantes, des smoothies colorés et des plats savoureux remplis de légumes frais et de fruits de saison !

Quand on aime... on partage !